Alliances Pour Eysines Autrement (APEA)

MISE EN SERVICE DU TRAMWAY A EYSINES

infooktramd_1

L'INAUGURATION

Rendez-vous samedi 29 février 2020 pour l’arrivée du tram D à Eysines. L’inauguration se fait en deux temps :

  • 11h : rendez-vous en station Hippodrome pour le 1er arrêt des deux rames de tram (capacité max./ rame : 280 personnes)
  • 11h15 : rendez-vous en station Eysines centre (avenue de Picot) pour la cérémonie officielle (coupure de ruban et discours)
  • 11h40 : départ pour le terminus Cantinolle
  • aux environs de midi : à l’arrivée au terminus Cantinolle, inauguration du parking P+R

L’EVOLUTION DU RESEAU TBM

À partir du 2 mars 2020, le réseau de bus repensé pour assurer une meilleure desserte de l’ensemble de la commune :

  • la Lianes 5N devient la Lianes 12 et relie le terminus partiel du tram D Hippodrome (Eysines) au Palais de justice (Bordeaux)
  • la Lianes 2 reprend l’itinéraire de la Lianes 5N à Eysines
  • une nouvelle ligne 38 est créée, la Coroll 38, pour vous déplacer entre Blanquefort, Eysines et Mérignac sans passer par Bordeaux
  • les ligne 72 et Coroll 35 voient leurs parcours simplifiés

Rendez-vous en mairie du 10 au 12 février pour découvrir ces nouveautés, souscrire à un abonnement et tenter votre chance au jeu-concours organisé par TBM.

Retrouvez toutes les infos sur la ligne D du tram sur

Le 29/02 : Le tram D vous emmène plus loin, vos lignes de bus s'adaptent ! Consultez la carte interactive pour connaître tous les changements

Le 29 février le tram D vous emmène plus loin ! À cette occasion et dès le 2 mars votre réseau de bus évolue et s'adapte. Consultez la carte interactive pour connaître tous les changements et téléchargez dès maintenant les plans et fiches horaire de toutes vos lignes !

 

 

Posté par APEA à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


DEUX NOUVELLES LIGNES DE BUS POUR ACCOMPAGNER L’EXTENSION DU TRAM D

Pour accompagner l'extension du tram D, Bordeaux-Métropole et son délégataire TBM vont adapter 12 lignes de bus à partir du 2 mars

Elles seront mises en service le 2 mars pour accompagner l’extension du tram D 

La nouvelle ligne D du tram remplit déjà son office entre Bordeaux-Belcier et la mairie du Bouscat via la gare Saint-Jean et les Quinconces. 

A partir du  29 février, elle ira jusqu’à Eysines Cantinolle, soit neuf stations supplémentaires. 

Pour accompagner cette extension, Bordeaux-Métropole et son délégataire TBM vont adapter 12 lignes de bus à partir du 2 mars, avec de nouveaux terminus. Par exemple, la liane 6 ne sera plus en fonction puisque son itinéraire est désormais doublé par le tram D, charge désormais à la Corol 35 et au Citéis 72 de desservir Bruges. 

Deux nouvelles lignes seront créées de périphérie à périphérie. La Corol 38 ira de Blanquefort à la Zone industrielle du Phare à Mérignac en passant par Eysines et Le Haillan. La ligne 84 ira de Saint-Aubin-du-Médoc au Haillan en passant par Saint-Médard-en-Jalles et Eysines . Les deux permettront donc de connecter tram D et tram A sans passer par Bordeaux. 

Consulter le détail de cette mise en place dans le Dossier_de_presse et les horaires_de_la__ligne_D à partir du 29 février 2020

Publié le 30/01/2020 à 16h03 par sudouest.fr

Posté par APEA à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LETTRE OUVERTE AUX EYSINAISES ET AUX EYSINAIS

78088769_10206287599547027_5505266381110640640_n

Chers concitoyens eysinaises et eysinais,

Dans le prolongement de ma déclaration de départ en campagne, je reviens vers vous afin de vous tenir informé de ma candidature aux élections municipales de mars prochain.

C’est ainsi que le 2 décembre dernier, le Président BOBET m’a averti du communiqué de presse à paraître dans vos colonnes le lendemain faisant état de l’investiture d’Arnaud DERUMAUX au titre de Communauté d’Avenir à Eysines. Il m’a alors indiqué ne pas avoir été en position de résister à la stratégie politique que lui imposaient les Girondins (formation se situant au centre et dans la majorité présidentielle composée du Modem, Agir, Mouvement radical). En termes plus feutrés, il m’a signifié ce qu’Alain JUPPE m’avait dit en 2008 de manière plus directe: « J’ai un accord politique et vous êtes priée de le respecter ». C’est ainsi qu’une fois de plus, Eysines se trouve sacrifiée sur l’autel de la politique bordelaise. Bordeaux Métropole a fait à nouveau le choix de ne pas bousculer l’establishment pour s’assurer le soutien, qu’ils croient loyal et indéfectible, de pseudo-centristes.

Ainsi, face à cette situation, mon équipe et moi-même avons été contraints d’arrêter la solution la plus efficiente pour atteindre les ambitions que nous nous étions fixées. En effet, il s’agit pour nous de répondre à deux objectifs:

- en premier lieu, porter la contradiction au maire sortant, Christine BOST en l’espèce, et proposer aux eysinaises et eysinais un projet rénové,

- en second lieu, empêcher par tous moyens la candidature d’Arnaud DERUMAUX de prospérer afin de maximiser les chances d’alternance,

Parallèlement à ces objectifs, nous voulions également nous assurer de faire vivre à Eysines les valeurs républicaines de droite à savoir:

- la responsabilité, qui nous donne des droits et des devoirs  ;

- la liberté, celle d’agir, de penser, d’entreprendre  ;

- la solidarité, où chacun s’entraide sans forcément tomber dans le spectre de l’assistanat

Dans ces conditions, plusieurs options s’offraient à nous:

- présenter une liste indépendante que j’aurais conduit en dépit de l’absence d’investiture. Cette situation nous l’avons expérimenté en 2008 et elle n’a fait que favoriser l’abstention et la dispersion des voix et a inéluctablement mené à la réélection de Christine BOST,

- nous ranger derrière le candidat investi par Communauté d’Avenir. Or, comme j’ai eu l’occasion de l’indiquer très explicitement au Président BOBET, cette solution est purement inconcevable eu égard au peu de conviction et de fiabilité politique d’Arnaud Derumaux. En effet, ce dernier n’est pas nouveau sur l’échiquier politique eysinais et a déjà eu l’occasion de démontrer son inconstance, son absence de crédibilité et de ses comportements outrageants. De plus, son arrogance et son sexisme font de lui un personnage indigne d’occuper le poste de 1er magistrat de la commune. Enfin et pour clore cette hypothèse, il ne partage en rien les valeurs morales que nous défendons ardemment.

-   soutenir le collectif citoyen de la liste «Dessines-moi Eysines 2020» menée par Nadine SANGUINET-JIMENEZ dont les valeurs d’humanisme et d’ouverture font écho aux nôtres.

Comme vous pouvez donc le comprendre, cette dernière option fait l’objet de notre choix. C’est pour nous le moyen d’atteindre les buts que nous nous étions fixés sans perdre notre âme et en continuant à faire vivre nos convictions. Dans ces conditions, la municipalité sortante est notre seul adversaire et nous avons l’intention de continuer à l’affronter loyalement en déployant d’authentiques arguments.

C’est pourquoi, nous restons donc à votre écoute et vous invitons à nous rejoindre.

Sandrine PELETAN-COURONNE
Conseiller municipal d’Eysines

Posté par APEA à 09:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

BONNE ANNEE 2020

index

Philippe CAZEAU, Président de l'A.P.E.A

et l'ensemble des membres de l'association

vous souhaitent une heureuse année 2020 !

Posté par APEA à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

GRAND LOTO D'HIVER

Flyer Janv 2020

L'A.P.E.A organise son

GRAND LOTO D'HIVER

12 JANVIER 2020

à partir de 15 heures (ouverture des portes à 13h)

à la Salle du Vigean à Eysines.

Posté par APEA à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


JOYEUX NOEL

 

81290397_10206369652598302_7140150587185692672_n

Mon équipe et moi-même vous souhaitons à toutes et à tous de merveilleuses fêtes de Noël,

D’agréables moments en famille avec tous ceux que vous aimez et qui vous aiment…

Bref, nous vous souhaitons le meilleur et vous disons à l’année prochaine pour de nouvelles aventures

Sandrine PELETAN-COURONNE
Choisir ma vie, choisir ma ville

Posté par APEA à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conseil municipal du 9 décembre 2019

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 9 décembre 2019 à 18h30.

Consulter l'Ordre_du_Jour

Posté par APEA à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DEPART EN CAMPAGNE DE SANDRINE PELETAN-COURONNE - ELECTIONS MUNICIPALES EYSINES 2020

ECC

 

Aujourd’hui, mardi 3 décembre 2019, je pars officiellement en campagne pour les élections municipales du mois de mars 2020.

Forte de mon expérience d’élue locale et d’une très bonne connaissance des problématiques d’Eysines, où je réside depuis 1976, et je souhaite poursuivre mon investissement au service de chacun d’entre vous.

C’est pourquoi, je vous propose de rejoindre notre collectif « Choisir ma vie, choisir ma ville ».

 Sandrine PELETAN-COURONNE

Conseiller municipal d’Eysines

 

Posté par APEA à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

LETTRE OUVERTE AUX EYSINAISES ET AUX EYSINAIS

Logo APEAChers concitoyens eysinaises et eysinais,

Je tenais à partager avec vous cette lettre ouverte afin de vous faire part de mon plein soutien à la candidature de Sandrine PELETAN-COURONNE pour les électionsmunicipales à EYSINES de mars 2020 ainsi que son investiture par le groupe Communauté d’Avenir (groupe politique majoritaire à Bordeaux Métropole).

J’ai exercé les fonctions de conseiller municipal d’Eysines de 1995 à 2014. Dès 2001, nous avons constitué une association : l’APEA. Cette association que j’ai l’honneur de présider aujourd’hui a pour objet d'animer la vie sociale, économique, politique et culturelle à Eysines, et notamment:- de créer un esprit de solidarité et des rapports amicaux entre ses membres;- de rechercher ou de mettre en place tout moyen de nature à faciliter l'octroi de services, de conseils, d'assistance aux Eysinais.

C’est dans un souci constant de l’intérêt général des eysinais mais aussi dans la perspective d’être un contre-pouvoir permanent et efficace à la majorité municipale que nous avons ensemble travaillé les dossiers municipaux.

Pour cela, nous n’avons eu de cesse de nous opposer à la politique socialiste trop souvent attentatoire aux droits de nos concitoyens et de façon continue nous vous en avons tenu informé par l’intermédiaire de notre LIEN EYSINAIS très largement distribué dans vos boites à lettres, par les membres de l’ APEA.

Sandrine PELETAN-COURONNE est une personnalité remarquable tout à fait digne de bénéficier du soutien et donc de l’investiture par le groupe Communauté d’Avenir pour cette élection municipale.

En effet Eysines est depuis 1976 son véritable terrain de jeu; ayant effectué sa scolarité élémentaire et secondaire respectivement à l’école René GIROL puis au Collège Albert CAMUS.

A l’issue de ses études secondaires, c’est vers le droit qu’elle a orienté son parcours universitaire sanctionné par une maîtrise parachevée par un DEA.

Aujourd’hui Ingénieur au CNRS elle a en responsabilité la gestion du patrimoine immobilier de cette institution situé sur tout le territoire de la Nouvelle Aquitaine. La qualité de ses travaux est à l’origine d’une promotion récente au sein du CNRS.

Durant les deux mandatures de 2001 à 2014 réalisées ensemble, j’ai particulièrement apprécié sa ténacité dans l’exécution de ses responsabilités ainsi que ses compétences juridiques lors des mises en forme des différents recours, un atout très précieux pour une bonne gestion municipale. C’est toujours dans cet état d’esprit et avec la même ténacité, qu’elle a effectué ce troisième mandat qui prend fin en mars 2020.

Après 43 ans de gestion socialo communiste, Eysines mérite bien d’avoir enfin à sa tête, une personnalité capable de donner une nouvelle vision des différentes problématiques liées à la gestion municipale pour le bien-être des citoyens.

 

C’est pourquoi je soutiens, en mon nom et en celui de nos adhérents, avec force et conviction l’engagement de Sandrine PELETAN-COURONNE au service des eysinaises et des eysinais.

Philippe CAZEAU, Président de l’APEA

Posté par APEA à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Conseil municipal du 30 septembre 2019

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 30 septembre 2019 à 18h30.

Consulter l'Ordre_du_Jour

Posté par APEA à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ligne D du tram : premiers essais

 Phase d’essai de circulation des rames de la Ligne D à partir du lundi 12 août 2019, de jour comme de nuit, entre la station Quinconces et la station Mairie du Bouscat.

Phase d’essai de circulation des rames de la Ligne D à partir du lundi 12 août 2019, de jour comme de nuit,

entre la station Quinconces et la station Mairie du Bouscat.

Travaux-Tram-D


Consulter les pages web de la Métropole

Conseil municipal du 17 juin 2019

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 17 juin 2019 à 18h30.

Consulter l'Ordre du Jour

Posté par APEA à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

DEBAT D'ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2019

DEBAT SUR RAPPORT D'ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2019

Intervention de Sandrine PELETAN-COURONNE

Madame le Maire, Chers collègues permettez-moi de relèver que dans un contexte national contraint pour les collectivités locales depuis quelques années déjà et des concours financiers de l’Etat en baisse, la situation de la ville est décrite dans ce rapport comme très satisfaisante grâce à une gestion attentive et à la bonne gestion des deniers publics. On est au pays de « Candide »

Elle constate qu’il est mentionné comme points positifs :

- une augmentation de 9 % de la population entre 2015 et 2019

- une augmentation de 20,5 % des journées/enfants au centre de loisirs

- une augmentation de 12,9% de participations aux manifestations sportives

- une baisse de 9,85 % du taux d’endettement

- une diminution de la capacité de désendettement à 4,61 années

Présentées comme cela ces données peuvent sembler très encourageantes. Pourtant d’autres indicateurs sont moins rassurants :

- une augmentation de 1,77 % des effectifs (+ 6 agents)

- un accroissement de 3 % des dépenses de personnel

Je considère que cette situation fait craindre pour l’avenir. D’autant que comme je l’avait demandé à plusieurs reprises, il conviendrait selon elle de réfléchir à l’élaboration d’un audit de l’efficience de l’action de la commune (en clair savoir s’il est possible de faire mieux avec moins). Votre majorité ne veut pas s’y résoudre car ce n’est pas politiquement correct mais je pense que vous devriez sans doute y songer prochainement.

Je reviens sur les orientations budgétaires que la majorité qualifie par les mots « mesure » et « ambition» sans toutefois en indiquer la pondération qu’elle y accorde. Pour moi, il s’agit de 90 % de mesure et de 10% d’ambition.

En effet la ville propose la maitrise des dépenses de fonctionnement. Or, la masse salariale augmente de 6 % et les charges à caractère général d’environ 500 000 €. En ce qui concerne les projets d’investissement, je considère que c’est du saupoudrage à 7,8 M€ tout de même. Je vous donne deux exemples pour illustrer mes propos:

- La municipalité propose l’acquisition de matériel espace verts et ville propre. C’est du pain béni pour moi alors que certains quartiers d’Eysines sont une déchetterie à ciel ouvert (cf. rue du Moulineau).

- La poursuite du plan éco-énergie en matière d’éclairage public. Or, je me demande quelles sont les économies réalisées en dehors des 30 000 € concernant l’extinction de l’éclairage nocturne.

Dans cette liste à la Prévert il n’y a rien de structurant. Aucun projet fédérateur, capable de galvaniser la population eysinaise. Vous allez sans doute me répondre que la piscine en est un. Pourtant je considère que dimanche dernier la ville n’a pas fait recette lors de la séance de clôture avec 50 participants pour 23 000 habitants.

Enfin les projets à caractère pluriannuel sont résiduels et dilettantes. La ville fait preuve d’amateurisme et propose sans cesse des projets non ficelés qui avortent une fois sur deux.

Par exemple, il est proposé de mettre 100 000 € dans la rénovation du Centre de loisirs du Pinsan alors qu’il avait été envisagé de le délocaliser au Clos Lescombes dont la ville s’est portée acquéreur en 2004 et qui à ce jour n’a toujours pas trouvé d’affectation pérenne.

Tout ceci est bancal et sans cohérence. C’est indigne d’une municipalité de 23 000 habitants qui devrait disposer de moyens techniques et financiers fiables ne la conduisant pas à de telles incohérences. Pour le dernier Débat d’Orientations Budgétaires de la mandature a priori, j'estime que votre majorité n’a pas fait fort. Cela ressemble au Chant du Cygne. Je crains que Mme le Maire n’ait touché le fond de la piscine dimanche lors de son discours dans le bassin de celle du Pinsan où elle apparaissait comme la présidente de l’Amicale Laïque ou celle du Club de Natation. Pour conclure, je pense que cela reflète bien le fonctionnement amateur de cette collectivité qui manque cruellement de professionnalisme.

 

Posté par APEA à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Conseil municipal du 3 avril 2019

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le mercredi 3 avril 2019 à 18h30.

Consulter l'Ordre du Jour

Posté par APEA à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

EXTRAIT DU COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 DECEMBRE 2018

 Intervention de Sandrine PELETAN-COURONNE

 Fermeture de Ford à Blanquefort : le plan social est officiellement lancé

  • Délibération n° 07 – CONTRÔLE DES COMPTES DU COMPTABLE – EXERCICES 2010 ET 2011 – REMISE GRACIEUSE : AVIS PRÉALABLE

Madame J. DUSSEAU présente le rapport suivant :

« La comptabilité de chaque Trésorier public, comptable des collectivités, fait l’objet d’un contrôle juridictionnel exercé par la Chambre Régionale des Comptes. Il s’agit d’un contrôle de régularité des opérations faites par les comptables publics qui consiste à vérifier, non seulement que les comptes sont réguliers, mais surtout que le comptable a bien exercé l’ensemble des contrôles qu’il est tenu d’effectuer. Leur responsabilité personnelle et pécuniaire peut ainsi être engagée.

Dans ce cadre, la Chambre Régionale des Comptes de Nouvelle Aquitaine, au cours de son contrôle des comptes des exercices 2010 et 2011 a constitué le comptable en exercice, débiteur d’une somme de 600 €, somme augmentée des intérêts de droit à compter du 11 janvier 2017, pour manquement à ses obligations de contrôle lors de la prise en charge de deux mandats (n°4736 du 30 novembre 2010 de 480 € et n°355 du 10 février 2011 de 120 €).

Une erreur matérielle de la part de la commune étant à l’origine d’une contradiction des pièces justificatives produites, je vous remercie de bien vouloir émettre un avis préalable favorable, au vu des documents annexes, à la remise gracieuse du reversement à la commune de ces sommes en faveur de l’intéressé.

- jugement n°2018-0011 de la Chambre Régionale des Comptes du 29 juin 2018

- demande de remise gracieuse du comptable du 4 juillet 2018 ».

Madame PELETAN COURONNÉ revient sur l’origine de ce dossier. Lors du conseil municipal du 23 septembre 2008 une subvention au comité d’entreprise de Ford avait été proposée. A cette époque, avec M Cazeau, ils s’étaient inscrits en faux non pas parce qu’ils étaient opposés au fait d’allouer une subvention aux salariés de Ford mais au comité d’entreprise qui est l’émanation de l’entreprise elle-même et présidé par les dirigeants. Elle souscrit d’ailleurs aux propos de Madame le Maire qui vient de rappeler que les dirigeants de Ford ont profité de la manne des collectivités pour maintenant se désolidariser de la situation de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle elle considère qu’il n’est pas moralement permis d’accepter de donner une subvention au Comité d’Entreprise bien que la somme de 600 € soit symbolique. A cette occasion elle rappelle qu’elle s’était fait traiter de mauvaise élue de la République. Elle fait état des propos de Madame le Maire retranscrits dans le compte rendu qui « déplore les interventions de M. CAZEAU et de Mme PELETAN. Celles-ci démontrent une absence de solidarité vis à vis des salariés qui essaient de tenter le tout pour le tout, de mobiliser les élus, les pouvoirs publics afin de sauvegarder leur outil de travail, de sauver ce fleuron de l’économie locale ». Elle constate que c’est encore d’actualité dix ans plus tard. Elle rappelle qu’il leur avait à l’époque été reproché de ne pas être suffisamment solidaires à l’égard des salariés de Ford.

Lors du conseil du 22 septembre 2010 une nouvelle délibération ayant pour vocation à verser une subvention pour participer à l’action menée par le comité de soutien et de sauvegarde des emplois à participer au mondial de l’automobile avait été proposée. Elle espérait que la demande de 2008 avait été comprise et que la subvention avait bien été versée au comité de soutien qui lui est une émanation des personnels. Force est de constater que la ville a persisté dans son erreur. Mme Dusseau parle d’erreur matérielle ayant abouti à viser un mauvais RIB. Pour elle l’explication n’est pas aussi claire. A la lecture de la lettre que le comptable a adressée à la direction régionale des finances publiques il est explicitement mentionné que « l’association qui avait été payée était très proche juridiquement du bon créancier et que ce dernier ne s’était jamais manifesté pour obtenir de la collectivité la subvention dont il est question. » Selon elle, il y a un énorme mélange des genres. Elle savoure d’avoir eu raison dix ans plus tôt sans pour autant se réjouir de la situation actuelle de Ford. Elle dénonce l’attitude des salariés qui s’étaient rendus au Mondial de l’automobile et avaient saccagé le stand de Ford. Elle rappelle qu’elle n’avait pas voté cette subvention non pas par manque de solidarité ni de soutien aux salariés de Ford mais pour des raisons juridiques. Même s’il lui a été reproché d’avoir politiquement tort, elle préfère quant à elle avoir juridiquement raison ce d’autant qu’elle n’aurait pas voulu soutenir des casseurs. Sur la forme, dans la délibération présentée aujourd’hui il est question de remise gracieuse au comptable. Elle fait observer que bien que celui-ci soit responsable de ses deniers propres il dispose d’une assurance. Par ailleurs, elle ne conçoit pas que le jugement de la chambre régionale des Comptes ait fait grief de cette situation et que la municipalité demande au conseil municipal de procéder à une remise gracieuse mise à la charge du comptable. Là encore elle pense avoir juridiquement raison.

****

Biblio.Gironde ira au Clos Lescombes

  • DELIBERATION N°11 – PATRIMOINE – CLOS DE LESCOMBES – CESSION : DÉCISION – AUTORISATION

Madame E. FRÉNAIS présente le rapport suivant :

« Dans le cadre de son projet de développement de Bibliogironde (Bibliothèque Départementale de prêt) le Conseil Départemental a sollicité la ville d’Eysines pour l’implantation de ce service public sur la propriété du Clos de Lescombes.

Le site du Clos de Lescombes répondant aux critères de recherches du Département (métropole, proximité de la rocade…) et une première étude de capacité a montré qu’une emprise de terrain d’environ 8 300 m² permettrait de réaliser ce nouvel équipement, en réhabilitant, d’une part, la maison de maître et ses dépendances et en réalisant, d’autre part, une extension.

Le département a en conséquence proposé à la commune d’acquérir cette emprise au prix de 1 320 000 euros, conforme à l’avis de France Domaine du 05 juillet 2018. Les conditions de la transaction sont définies dans un protocole d’accord joint en annexe.

Références cadastrales

Superficie totale

Superficie bâtie cédée
BA n°1068 70 422 m² 8 300 m²environ

Aussi je vous propose :

- de décider la vente au Département de la Gironde du Clos de Lescombes sur une emprise d’environ 8 300 m², au prix d’un million trois cent vingt mille euros (1 320 000 €), dont le paiement s’effectuera en deux versements : 900 000 euros à la signature du protocole d’accord, le solde, soit 420 000 €, après la signature de l’acte constatant le transfert de propriété ;

- d’autoriser Madame le Maire à signer le protocole d’accord entre le Département de la Gironde et la commune ; (projet en annexe)

- d’autoriser Madame le Maire à prendre toutes les dispositions, notamment à signer tous les documents et actes nécessaires à la cession de ce bien ».

 

Madame PELETAN COURONNÉ est allée chercher une délibération du conseil municipal du 25 juin 2004 dans laquelle il était proposé de faire l’acquisition du Clos Lescombes pour la somme de 946 000€. Le projet avait alors été voté à l’unanimité. L’élu vert de l’époque « se félicitait que la municipalité fasse l’acquisition de ce magnifique patrimoine ». Il ajoutait que « cette opportunité unique offrira ainsi la possibilité de créer un vaste domaine public admirable tant par ses espaces verts que par son patrimoine architectural ». Les vendeurs ne s’étant pas mis d’accord, l’acquisition n’a pas pu se faire. Par délibération du 30 mars 2007, une nouvelle proposition d’acquisition pour un montant de 1,6 M€ a été soumise Elle fait observer qu’en peu de temps il y a eu une revalorisation. Pour cette acquisition le Conseil Général de l’époque participait à hauteur de 25 % au titre des zones de préemption des espaces naturels sensibles soit une subvention de 400 000 €. Le Maire de l’époque « se réjouissait de cette acquisition qui permet à la commune de poursuivre sa politique patrimoniale. Il s’agit là d’une acquisition historique au même titre que le Château Lescombes qui appartiendra bientôt à tous les Eysinais et aux générations à venir. Il ajoute que la Municipalité poursuit sa politique d’agrandissement et de valorisation du domaine du Pinsan avec l’acquisition de parcelles dans les bois de la Lesque et de Campuch et avec l’achat de cette propriété entourée d’un parc de plus de sept hectares. A terme c’est un ensemble vert de grande qualité et d’une cinquantaine d’hectares qui sera à la disposition de tous les Eysinais, mêlant activités sportives et de détente ». Elle constate que quelques années plus tard sur cette parcelle rien n’y a été fait malgré de nombreuses propositions à l’occasion des Débats d’orientations budgétaires : Centre de loisirs, l’Ecole du Cirque. Au final cet espace a été utilisé temporairement comme lieu de culte pendant les travaux de l’église, pour y ranger du matériel des services techniques et pour y créer un terrain de football synthétique. Elle estime que sur cette opération la majorité les a « baratinés » et affirme qu’ils étaient d’accord pour faire cette acquisition parce que cela augmentait le patrimoine communal et que cela évitait qu’un promoteur ne s’empare de ce domaine particulièrement agréable. Elle déplore qu’aucune opération solide n’ait été conclue sauf à faire de la réserve foncière. Elle ajoute que le département a fait l’objet d’une double peine : il avait préalablement subventionné l’acquisition à 400 000 € et s’en porte aujourd’hui acquéreur pour 1,3 M€. Le contribuable du département a donc payé deux fois. Elle a relevé une autre ambiguïté. Le rapport de synthèse mentionne que le département a proposé à la commune d’acquérir cette emprise et dans le projet de biblio gironde il est indiqué que c’est la commune qui a proposé au département cette opération. Elle se demande qui en est l’initiateur. Elle ajoute pour finir qu’elle n’est pas favorable à cette délibération qui est la parfaite démonstration que la majorité n’a aucun projet pour la commune.

Madame PELETAN COURONNÉ précise que si un bail emphytéotique avait été proposé elle aurait voté favorablement cette délibération. C’est la cession qui la dérange. Elle considère que Mme le Maire aurait dû agir en bonne mère de famille et conserver ce patrimoine communal dans le giron de la commune.

Conseil municipal du 6 mars 2019

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le mercredi 6 mars 2019 à 18h30.

Consulter l'ordre du jour

Posté par APEA à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Bonne année 2019 !!!

Résultat de recherche d'images pour "bonne année 2019"

Philippe CAZEAU, Président de l'A.P.E.A

et l'ensemble des membres de l'association

vous souhaitent une heureuse année 2019 !

Posté par APEA à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conseil municipal du 12 décembre 2018

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le mercredi 12 décembre 2018 à 18h30.

Consulter l'ordre du jour

Posté par APEA à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conseil municipal du 26 septembre 2018

 

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le mercredi 26 septembre 2018 à 18h30.

Consulter l'ordre du jour

Posté par APEA à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Conseil municipal du 18 juin 2018

Résultat de recherche d'images pour "conseil municipale"

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 18 juin 2018 à 18h30.

Consulter l'ordre du jour

 

Posté par APEA à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]